Florian Potier

Création de Sites Web

Retour au site

Le guide complet du SEO (optimiser son référencement quand on n'y connaît rien)

OBJECTIF : Augmenter votre référencement sur les moteurs de recherche.


Montagne avec un chemin sinueux représentant la complexité de mettre en place une stratégie SEO

Ce guide est la compilation de recherches approfondies sur le sujet. J'ai tenté de produire un guide complet mais aussi simple et concis que possible.


Suivez-le et vous augmenterez votre visibilité sur les moteurs de recherche.

Si vous souhaitez passer directement à un chapitre en particulier, les voici :


  1. Qu’est-ce que le SEO ? (Et pourquoi son importance est-elle critique pour vous ?)

  2. Optimisez votre référencement par le contenu

  3. Augmentez votre visibilité grâce aux liens externes (liens renvoyant vers votre site)

  4. Un site accessible (tant pour le visiteur que pour Google) est un site visible

  5. Boostez votre taux de clic

  6. Maximisez le temps de lecture

1. Qu’est-ce que le SEO ? (Et pourquoi son importance est-elle critique pour vous ?)

1.1. Définition

Le SEO (ou Optimisation du référencement) a pour objectif de maximiser la visibilité d’un site web sur les moteurs de recherche tels que Google, Bing, Yahoo etc.


recherche Google

Quel impact pour vous ?


Un client potentiel cherche à trouver une solution à son problème via une recherche sur Google. Il s’avère que vous êtes le meilleur pour l’aider.

Deux possibilités :

  • Pas de SEO : vous n’apparaissez pas sur la première page. Vous ne travaillerez jamais avec cette personne.

  • SEO : vous apparaissez bien dans les résultats et correspondez parfaitement à ce qu’il cherche. Vous allez générer du chiffre supplémentaire.

Avant de comprendre comment il est possible d'améliorer son référencement, penchons nous sur le fonctionnement des moteurs de recherche.


92.19% des recherches sont effectuées sur Google (Statcounter, Juillet 2019) donc nous nous concentrerons essentiellement sur lui.

1.2. Comment fonctionne Google ?

Avant 2013, Google utilisait un algorithme développé à 100% par ses ingénieurs pour classer les résultats de recherche.


Depuis 2013, RankBrain, un algorithme basé sur l’intelligence artificielle modifie l'algorithme de Google en fonction des interactions entre l’utilisateur et les résultats de sa recherche.


RankBrain

Il utilise également la LSI (ou l'indexation sémantique latente) : une méthode mathématique permettant d'associer les mots les uns avec les autres.


Cela permet à Google de comprendre le contexte d'une phrase et donc de ne pas se contenter d'analyser les mots-clés.


Google est donc devenu beaucoup plus intelligent.

2. Optimisez votre référencement par le contenu

L'objectif de Google est de proposer le meilleur contenu, pour que le visiteur trouve tout ce qu'il cherche à un seul endroit.


Conséquence :


Il met en valeur les pages qui couvrent le sujet en profondeur.


graphique montrant la correlation entre couverture du sujet et position dans les résultats Google

On le voit clairement sur ce graphique : mieux le sujet est couvert, plus la page est haute sur Google.

2.1. Alors, comment rédiger un contenu complet ?

Plus votre article est long, mieux il est positionné.


Soyez sûr que votre contenu fasse au moins 2000 mots.


graphique montrant la correlation entre nombre de mots sur la page et position dans les résultats Google

2.2. Publier un contenu pérenne faisant autorité

BuzzSumo

BuzzSumo a analysé 100 millions d'articles. Le constat est le suivant :

  • La publication moyenne est partagée seulement 4 fois

  • 70% des articles n'ont aucun lien vers leur site

En revanche, un type de contenu fonctionne toujours très bien :


Le contenu pérenne faisant autorité.


Plutôt que de rédiger beaucoup d'articles courts, privilégiez les "guides complets", "livres blancs" etc.


C'est ce type d'articles qui est le plus partagé et cité.

2.3. Saupoudrez de mots "LSI"

La LSI permet à Google de comprendre le contexte en associant les mots les uns aux autres.


Mécaniquement, plus il voit de mots en lien avec le champ lexical des termes recherchés, plus il considère que votre contenu couvre bien le sujet.


Alors, comment trouver ces fameux mots "LSI" ?


C'est très simple :


  1. Cherchez vos mots-clés cibles sur Google

  2. Allez en bas de la première page où vous trouverez les "Recherches associées"

  3. Intégrez ces mots naturellement dans votre contenu
capture d'écran des recherches associées qui apparaissent en bas d'une recherche Google

Vous pouvez également utilisez des outils dédiés comme LSI Graph.

2.4. Utilisez des vidéos

La vidéo est LE format qui monte, et ce n'est pas près de s'arrêter :



Pourtant, la plupart des entreprises n’en produisent pas. Il est donc relativement facile d’être visible. Pourquoi s'en priver ?

4. Un site accessible (tant pour le visiteur que pour Google) est un site visible

Google met en avant les sites bien structurés. Cela passe à la fois par la structure du code mais aussi par celle des pages du site.


Si vous n'êtes pas développeur, vous ne pourrez pas mettre en oeuvre cette partie. Vous pouvez passez à la suivante si vous préférez :)

4.1. Ayez un code propre

Il existe des normes définies par le W3C (Word Wide Web Consortium). Le respect de ces normes est pris en compte par Google.


illustration d'un code propre et structuré

Au-delà de cela, l'usage de certaines balises est nécessaire pour permettre à Google d'avoir des informations sur votre site et ainsi vous référencer en conséquence.

4.1.1. Les balises Title et Meta-description

Ces balises contiennent le titre et la description de chaque page. Ils ont plusieurs fonctions :


  • Ils apparaissent dans les moteurs de recherche

  • Ils sont analysés par Google

  • Le titre apparaît également en haut de l'onglet de navigation

Il est donc important, à la fois, de créer un message claire pour l'utilisateur tout en utilisant les mots-clés importants pour Google.


Pour que ça ne soit pas coupé, ne dépassez pas 60 caractères pour le titre et 300 pour la description.


Je reviendrai en détails sur le choix du titre et de la description dans le chapitre Boostez votre taux de clic.

4.1.2. Les balises Heading

Il ne suffit pas de changer la police pour que Google comprenne qu'une ligne de texte est un titre. Il est donc très important d'utiliser les balises correspondantes.


explication sur les différents niveaux des balises titre : de h1 à h6 par ordre d'importance

Comme précédement, il y a un double objectif : proposer un titre clair et concis pour le visiteur et intégrer subtilement vos mots-clés pour les moteurs de recherche.

4.1.3. Les balises Alt

Elles remplissent 3 fonctions :


  • C'est le texte qui apparaît lorsqu'une image ne s'affiche pas.

  • Elle est lue par les lecteurs d'écran, utilisés par les personnes aveugles.

  • Elle permet à Google de comprendre ce à quoi correspond l'image.

Trop souvent ignorées, je vous invite à rédiger des descriptions courtes, explicites, qui utilisent intelligemment vos mots-clés.

4.1.4. Les balises Metakeywords

Elles permettaient de lister les mots-clés correspondant à la page. Elles existent toujours mais ont été trop mal utilisées et sont aujourd'hui complètement ignorées par Google.

4.1.5. Les balises Robots

<meta name="robots" content="noindex">

Elle indique aux moteurs de recherche de ne pas faire apparaître la page.

<meta name="robots" content="nofollow">

Elle leur indique de ne pas suivre les liens sortants et permet de ne pas les laisser impacter le référencement. Peut également être associé directement à un lien en particulier.


Ces balises peuvent être utilisées dans des cas particuliers, pour le contenu pauvre, inexistant ou dupliqué.

4.1.6. Aller plus loin

schema.org : sorte de GPS pour les moteurs de recherche.

ogp.me : pour les réseaux sociaux.

4.2. Soyez fiable

Google évalue la fiabilité de votre site.


exemple de notation du nom de domaine

Soyez sûr d’avoir les pages « à propos » et « contact » facilement accessibles ainsi qu'une politique de confidentialité et des CGU.


Si vos liens sortants pointent vers du contenu fiable, cela jouera également en votre faveur. Le Journal du Net en a fait l'expérience.

4.3. Triez votre contenu

Débarrassez vous des pages qui n’apportent pas de trafic.


Il est normal d’en avoir quelques unes mais s’il y en a des dizaines/centaines, cela plombe votre référencement.


Vous pouvez les supprimer ou les rassembler sur une seule page.

4.4. Prenez en considération l'usage mobile

Selon Hitwise, 58% des recherches Google sont réalisées sur mobile.


D'ailleurs, depuis 2016, Google prend en considération la version mobile comme version principale du site. Le contenu caché sur la version mobile est donc tout simplement ignoré par Google.


Il est donc nécéssaire d'adapter votre site à l'usage mobile. L'idéal étant de choisir un design responsive, c'est à dire qui s'adapte directement à la taille de l'écran du visiteur.


illustration d'un design responsive

Vous pouvez tester votre site grâce à cet outil proposé par Google.

Maintenant que vous avez optimisé votre contenu, que vous avez généré des liens externes et que le tout est accessible, il est temps de passer à la cerise sur le gâteau :


RankBrain


J'en ai parlé au début de ce guide, c'est l'outil qui analyse les réactions des visiteurs face à votre page et il prend en considération 2 facteurs :


  • le taux de clic

  • le temps de lecture

schéma représentant la montée dans les résultats Google

Améliorez ces facteurs et vous grimperez en haut de la première page.

5. Boostez votre taux de clic

Le taux de clic est le ratio entre le nombre de clics et le nombre de fois où votre lien est apparu dans la recherche Google (ou nombre d'impressions).


Evolution du nombre de clics, du nombre d'impressions et du taux de clic sur la Google Search Console

Bien évidemment, la position dans les résultats a un fort impact sur le taux de clic.


L'objectif est donc d'utiliser les 3 éléments à notre disposition pour convaincre l'utilisateur de cliquer et monter dans ces résultats :


les 3 éléments d'un résultat Google : l'url de la page, son titre et sa description

5.1. Identifiez les pages à faible taux de clic

Vous pouvez visualiser vos taux de clic grâce à la Google Search Console.


Calculez votre taux de clic moyen et concentrez-vous sur les pages en dessous de la moyenne.

5.2. Modifiez vos accroches

  • Evitez les titres lourds en mots-clés, jouez plutôt sur les émotions.

  • illustration des différents types d'émotions : rire, surprise, tristesse, joie, colère

  • Touchez le visiteur en vous mettant dans la peau d'une de ces 4 personnalités :

    • Le bon ami
    • Le héros/vilain
    • L’apporteur de mauvaises nouvelles
    • L’humoriste

  • Utilisez des chiffres :
    Selon Conductor (2013), cela augmenterait le taux de clic de 36%.

  • Saupoudrez de "power words" :
    Ce sont des mots qui vont générer des émotions et donc de l’impact : Boostez, Douloureux, Conspiration, Controverse, Merveilleux etc.

  • Combinez le tout pour engager un maximum :
    Format + crochet émotionnel + type de contenu + sujet
    Soit : « 13 actions puissantes pour booster votre taux de clic », "20 secrets pour vous débarrasser des tâches ingrates" etc.

  • Utilisez des URL descriptives :
    exemple.fr/booster-votre-seo plutôt que exemple.fr/12483

5.3. Testez !

Rien de plus efficace que de tester pour voir ce qui fonctionne.


Vous pouvez le faire :

  • En publiant le contenu.

  • Via des annonces Google payés au clic.

  • En utilisant le même titre sur un post Facebook ou Linkedin pour en mesurer l’impact.

5.4. Bonus

Inspirez-vous des annonces Google correspondant à vos mots-clés.


Souvent, elles sont le résultat d’une recherche poussée et sont donc particulièrement pertinentes.

6. Maximisez le temps de lecture

Le temps moyen passé sur une page du top 10 des résultats Google est de...


3 minutes 10 secondes


Si vous souhaitez, vous aussi, être au sommet, il faut maximiser le temps passé sur votre page.


Pour cela, il faut utiliser des techniques de copywriting. Le copywriting permet au contenu de persuader le visiteur à rester sur la page.


Il existe des centaines d'astuces. Je vais lister ici celles qui me paraissent les plus pertinentes.

6.1. Captez l'attention dès l'introduction

La méthode APP est selon moi la plus pertinente.


  1. Agree : Montrez que vous avez bien compris le problème de vos cibles. "Il est très compliqué pour une PME de générer des leads entrants grâce à son site web".

  2. Promise : Faites leur une promesse d’amélioration. "Pourtant, quelques astuces permettent de booster radicalement la visibilité de votre site et sa capacité à convertir. Par exemple, mon site est passé de la 27ème place à la première sur Google en les utilisant".

  3. Preview : Montrez comment. "Voici un guide complet et à jour pour mettre cette méthode en place à l'échelle de votre société".

6.2. Utilisez des sous-titres orientés bénéfices

Un sous-titre intégrant la proposition de valeur donnera bien plus envie de continuer à lire qu'un sous-titre descriptif.


Par exemple, on préfèrera "Optimisez votre référencement par le contenu" plutôt que "Rédaction du contenu".

6.3. Utilisez des mots de suspense

Une ligne contenant seulement une expression ou question vous permettra de faire rester le visiteur sur la page.


Vous vous demandez sûrement :


"Comment une action si insignifiante peut avoir un impact si important ?"


C'est très simple,...


...la preuve :


Vous êtes en train de lire cette ligne ! ;)

6.4 Intégrez des vidéos dans le contenu

Cela permettra d'augmenter mécaniquement le temps de lecture.

6.5. Interagissez avec votre communauté

En donnant à vos visiteurs la possibilité de commenter vos articles, vous pouvez répondre à leurs questions et donner davantage d'informations. C'est autant de temps de lecture gagné.

Besoin d'accompagnement ?


C'est mon métier !


Je peux vous accompagner sur :

  • Le développement de votre site web.

  • L'optimisation de votre référencement.

  • L'optimisation de votre taux de conversion (voir guide de l'UX).

Cette approche complète du développement web vous permet d'être visible sur les moteurs de recherche et de maximiser la conversion de vos visiteurs en contacts.


En bref, de mettre votre site au service de votre business.